Advertisements

Bien qu’il n’existe aucune boisson d’immortalité ni de véritable élixir de jeunesse à ce jour, le thé est ce qui s’en approche le plus. Sa teneur exceptionnelle en antioxydants offre de nombreux bienfaits. La consommation de thé permettrait non seulement de réduire le risque de développer des maladies cardiaques, elle possèderait aussi des vertus anti-cancer et pourrait diminuer le risque de déclin cognitif.

Une étude publiée dans le Journal of Nutrition, Health & Aging menée sur 957 Chinois âgés de 55 ans et plus a révélé que les participants buvant du thé régulièrement avaient 50% moins de risques de subir un déclin cognitif que ceux qui n’en consommaient que rarement.

De plus, même les sujets avec le gène ApoE E4, qui est associé à un risque accru de la maladie d’Alzheimer, avaient 86% moins de risques de déclin cognitif s’ils buvaient régulièrement du thé.

Même en considérant de multiples facteurs comme la condition médicale et le style de vie des participants, ces résultats tenaient toujours la route.

À lire également: Ces 3 boissons sont plus efficaces que l’eau citronnée pour perdre du poids

Les auteurs de l’étude considèrent le thé comme un moyen abordable et simple de réduire le risque de développer des troubles neurocognitifs associés à l’âge.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *