Advertisements

Quand il est question des voitures volantes, nous devons nous armer de patience. Si nous voulons être réalistes, il va probablement falloir attendre plusieurs décennies pour les voir en circulation, et beaucoup d’entre nous ne serons même pas présent pour en profiter. Non seulement devons-nous perfectionner la technologie pour ensuite la rendre assez économique pour la rendre la plus accessible pour tous, ou presque mais nous devons aussi prendre en compte toutes les considérations juridiques, et Dieu sait que c’est un domaine où les avancées se font à la vitesse … petit V, très petit V.

Malgré tout, la société italienne Terrafugia poursuit son travail pour produire des voitures volantes. Elle a récemment dévoilé les détails de ses nouveaux projets pour le modèle TF-X. Assez impressionnant merci!. Elle pourrait atteindre une vitesse de croisière de 322 kilomètres / heure avec une autonomie de 805 km de vol. De plus, elle ne nécessite pas de piste, que ce soit pour décoller et atterrir.

Présenté pour la première fois 2013, le TF-X est un véhicule hybride à quatre passagers, qui sera en mesure de recharger ses batteries soit à partir de son moteur ou en se branchant à des stations de recharge pour voitures électriques. Il sera assez petit pour tenir dans un garage régulier et sera capable de rouler sur tous les types de rues et les autoroutes. Lorsque vous voulez passer en mode de vol, les ailes se déploient pour que les 2 moteurs électriques situés aux extrémités, une fois en marche, soulèvent la voiture du sol en développant une puissance de 1 mégawatt. Les contrôles de vol seront sous la direction d’un ordinateur de bord, afin que les conducteurs n’aient pas à se préoccuper de la navigation du véhicule aéroporté. Sur le site web de Terrafugia, on y explique que, avant le décollage, le pilote devra entrer un plan de vol avec différents sites d’atterrissage possibles. Le TF-X calculera si la quantité d’énergie accumulée sera suffisante pour se rendre à la destination finale en 30 minutes sinon, il n’y aura pas de décollage. La météo ou un vol dans un espace aérien restreint pourrait aussi clouer le véhicule au sol. La compagnie affirme que «conduire un véhicule TF-X doit être statistiquement plus sécuritaire que de conduire une automobile moderne. »

Présentement, Terrafugia est à produire le prototype et sur le point de tester un modèle réduit en soufflerie au MIT. « Le modèle de test en soufflerie sera utilisé pour mesurer la traînée, la portance et les forces de poussée tout en simulant le vol stationnaire, la transition vers le vol et différentes trajectoires de vol», explique la société. L’objectif pour la production du TF-X est de 8 à 12 ans.

Patience! Bien que plusieurs ne l’attendent plus ou n’y croient plus, en regardant le concept de la voiture volante de Terrafugia dans la vidéo ci-dessous, il est difficile de ne pas y rêver … juste un peu.

Une autre compagnie, Aeromobil, projette aussi la mise en marché d’une voiture volante sous peu. Elle vous est présentée dans l’article suivant: Voiture volante à nos portes!

Advertisements