Dans les fêtes et dans les bars, les mélanges de boissons énergisantes et d’alcool sont de plus en plus populaires.  On estime qu’entre 25% et 40% des étudiants collégiaux et universitaires combineraient boissons énergisantes et alcool.

Pourquoi ce mélange de boissons énergisantes et d’alcool est-il si populaire? Les personnes qui en consomment recherchent l’effet stimulant et énergisant de ces boissons pour prolonger, jusqu’aux petites heures du matin, les fêtes bien arrosées par l’alcool. La caféine et la taurine contenues dans les boissons énergisantes pourraient réduire l’effet dépressif de l’alcool tout en prolongeant et en intensifiant son effet excitant.

Certaines études ont constaté que la combinaison alcool et boisson énergisante modifie le jugement de celui qui la boit. En effet, il semblerait que les effets stimulants des boissons énergisantes masqueraient ceux de l’alcool. La personne ayant consommé ce mélange ne ressentirait donc pas les effets de l’intoxication de l’alcool, mais ses facultés seraient tout de même affaiblies.

Ainsi, les personnes qui prennent ce mélange ont souvent tendances à consommer davantage d’alcool lorsqu’ils n’en ressentent pas les effets.

Risques pour la santé

Si le mélange alcool et boisson énergisante est très populaire, il comporte toutefois des risques particuliers.

Suite à une étude américaine parue en novembre 2012, les effets des boissons énergisantes sur la santé sont toujours sous la loupe des chercheurs, mais une chose est certaine; les risques pour la santé sont bien présents.

L’Association de la santé publique du Québec rappelle que les personnes mélangeant boissons énergisantes et alcool seraient 600% plus susceptibles de souffrir de palpitations cardiaques, et 400% plus susceptibles de souffrir de tremblements, d’irritabilité et d’insomnie, que les personnes ne buvant que de l’alcool. Des chiffres qui ne laissent rien présager de bon quant au mélange de ces boissons avec de l’alcool.

Ce qu’en pense la compagnie Red Bull

Selon la compagnie, rien n’indique que la boisson énergisante Red Bull a des effets particuliers (négatifs ou positifs) liés à la consommation d’alcool. Le comité sur la toxicité (Committee on Toxicity) du Royaume-Uni a établi en 2012 que « les données actuelles ne permettent pas de conclure à une interaction dangereuse entre la caféine et l’alcool, d’un point de vue toxicologique ou comportemental ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *