Advertisements

Le poisson constitue habituellement une excellente source de protéines et contient peu de gras saturés. De plus, il est riche en vitamines et minéraux. Cependant, une sorte de poisson ne serait pas meilleure qu’un beigne pour la santé, selon une étude menée par les chercheurs de la Wake Forest University School of Medicine en Caroline du Nord.

Ce poisson est le tilapia d’élevage. Contrairement aux autres poissons, il contient très peu d’acides gras oméga-3. Par exemple, alors qu’une portion de saumon renferme plus de 2000 mg d’oméga-3, une portion de tilapia en possède à peine 135 mg.

De plus, puisque le tilapia d’élevage est nourri de soya et de maïs, il est riche en oméga-6. Cependant, une consommation trop élevée de ces acides gras polyinsaturés peut favoriser le cancer, l’asthme, la dépression ou causer des problèmes cardiaques.

Le maïs et le soya ne sont pas la pire nourriture donnée aux poissons. Une recherche du Johns Hopkins Center for a Livable Future a révélé que le tilapia d’élevage d’Asie recevait en guise de repas à faible coût des excréments de porc et de poulet. Cela alerte les experts, qui s’inquiètent des grandes quantités d’antibiotiques utilisées pour éviter les infections des poissons. Cela pourrait causer des souches de salmonelles résistantes aux antibiotiques.

Pour faire le meilleur choix «santé», tenez-vous loin des poissons d’élevage en général. Selon des chercheurs de l’Université Harvard, ces derniers peuvent contenir jusqu’à 10 fois plus de toxines que le poisson sauvage.

Advertisements

3 thoughts on “Des chercheurs américains sonnent l’alarme concernant le tilapia”

  1. Pourquoi le Ministère de la santé n’interdit pas l’entrée au Canada de ce poisson au canada trouve sa asez spécial quil nous laisse mangé sais merde et le monde vont être malade tk nous sommes pas trop protègé

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *