Advertisements

La maladie de Lyme se transmet par la piqûre d’une tique infectée. Si elle n’est pas traitée, elle peut causer de graves complications comme des problèmes cardiaques et neurologiques. Son diagnostic constitue souvent un défi et la soigner peut être encore plus difficile, rapporte la Fondation canadienne de la maladie de Lyme.

Malheureusement, une étude publiée dans la revue Environnemental Health Perspectives révèle que les changements climatiques aggraveront la propagation de la maladie de Lyme, du centre vers l’est du pays d’ici 2070.

Selon les chercheurs de l’Université Saint-Francis-Xavier, en Nouvelle-Écosse, la hausse de température favorise grandement la survie des tiques des chevreuils, les hôtes principaux de ces parasites.

À lire également: Voici la seule méthode sécuritaire pour retirer une tique

La maladie, apparue au début des années 1990 au Canada, ne cesse de progresser. Depuis 7 ans, le nombre de cas rapportés au Canada aurait sextuplé, selon l’Agence Science-Presse. Pour l’instant, toutes les provinces canadiennes ont recensé des cas de la maladie à l’exception de la Saskatchewan.

Advertisements

One thought on “Le Canada n’en a pas fini avec la maladie de Lyme, selon une étude”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *