Advertisements

Malgré les innovations et la création de condoms toujours plus minces et procurant davantage de sensations, un moyen de contraception traditionnel fait un retour en force. Le coït interrompu, aussi appelé la méthode du retrait, consiste à retirer le pénis du vagin avant l’éjaculation. La fréquence de cette pratique a doublé depuis 2002, selon un rapport du Centers for Disease Control and Prevention.

Les données ont été recueillies entre 2011 et 2015 auprès de 3700 hommes non mariés qui ont eu des relations sexuelles au cours des trois derniers mois. Bien que cette méthode contraceptive ne protège pas contre les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), ni contre le VIH, elle s’avère efficace à 96% lors d’une utilisation parfaite.

Toutefois, le taux d’efficacité réel serait de 78% selon la Fédération du Québec pour le planning des naissances. La maturité, l’expérience et la pratique des partenaires influencent énormément le taux d’efficacité de la méthode.

À lire également: Si vous n’avez pas de sexe pendant plus de 3 mois, voici ce qui vous arrivera

Il est recommandé d’utiliser le coït interrompu en combinaison avec d’autres méthodes contraceptives comme le port du condom.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *