Advertisements

Comme l’ont mentionné Bill et Melinda Gates dans leur récent rapport «Goalkeepers», les maladies, tant infectieuses que chroniques, seront LA plus grande menace à laquelle le monde devra faire face dans la prochaine décennie. Si l’on peut bientôt espérer que de grand progrès pourront permettre l’amélioration du traitement des maladies chroniques, nous ne serions définitivement pas prêts à affronter convenablement les maladies dites «infectieuses».

En ce sens, Gates croit que la plus grande menace immédiate pour l’humanité est la pandémie.

« Que cela se produise par un caprice de la nature ou par un acte terroriste, les épidémiologistes affirment qu’un agent pathogène en mouvement rapide pourrait tuer plus de 30 millions de personnes en moins d’un an », affirme Gates. « Il y a une probabilité raisonnable que le monde ressentira une telle épidémie dans les 10-15 prochaines années. »

Les experts dans ce domaine appuient les dires de Gates. George Poste, un ancien membre du Blue Ribbon Study Panel on Biodefense, a affirmé au Business Insider que « nous arrivons au centenaire de la pandémie de l’influenza de 1918. Nous avons heureusement épargné sur cette échelle au cours des 100 dernières années, mais il est inévitable qu’une éruption pandémique de virulence égale émergera. »

En 1918, l’influenza avait tué plus de 50 millions d’individus à l’échelle mondiale.

« Les menaces biologiques naturelles et intentionnelles représentent des menaces significatives et méritent l’attention de notre nation pour atténuer leur impact », ont déclaré David Rakestraw et Tom Slezak du Lawrence Livermore National Laboratory dans un courriel destiné au Business Insider.

À lire également : Cette menace mondiale est plus dangereuse que le nucléaire, prévient Bill Gates

Advertisements

One thought on “Bill Gates met l’humanité en garde contre une menace « pouvant tuer 30 millions de personnes »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *