Quelqu’un vous a déjà probablement dit que la clé pour être heureux est de faire ce que l’on aime dans la vie. Même s’il s’agit d’un bon conseil, reste qu’il est plus difficile d’avoir du plaisir lorsque l’on pratique certains emplois. Du moins, c’est la conclusion d’une étude publiée dans la revue Social Psychiatry and Psychiatric Epidemiology, qui dresse le portrait des 10 emplois les plus déprimants en Amérique!

 

Évidemment, la déprime n’est pas une donnée tangible et calculable. Pour mener à terme cette étude, les chercheurs ont donc plutôt considéré le taux de dépression des sujets selon leur emploi. Au total, les scientifiques ont épié les données médicales, psychologiques et sociales de plus de 214 000 habitants de l’état de la Pennsylvanie. Au final, les résultats sont pour le moins étonnants! Justement, voici le classement des 10 domaines les plus déprimants, suivi du classement des 10 domaines les moins déprimants.

 

LES DOMAINES LES PLUS DÉPRIMANTS

#10 – L’imprimerie et l’édition

#9 – Le secteur de la finance (ex : un comptable)

#8 – Le secteur de la vente

#7 – Le secteur de la qualité de l’environnement

#6 – Les services juridiques (ex : un avocat)

#5 –  Les services à la personne

#4 – Le secteur manufacturier

#3 – Les services sociaux

#2 – L’immobilier

#1 – Le transport public (ex : chauffeur d’autobus)

 

LES DOMAINES LES MOINS DÉPRIMANTS

#10 – Le secteur métallurgique

#9 – La confection de matériaux de construction

#8 – Le secteur du transport d’équipement (ex : un camionneur)

#7 – Le secteur de l’administration

#6 – L’extraction minière

#5 – Le secteur de la construction

#4 – La taille de vitre et de pierre

#3 – Les services de réparation (ex : un électricien)

#2 – L’extraction pétrolière et gazière

#1 – Les services récréatifs (ex : professeur de danse)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *