Advertisements

Détrompez-vous! Les moustiques ne choisissent pas leurs victimes par hasard. Ces bestioles, aux sens étonnamment aiguisés, ciblent plutôt les individus ayant des marqueurs et biomarqueurs spécifiques sur leur peau.

Si vous êtes habituellement ciblés par les moustiques lors de vos escapades estivales, vous serez heureux d’apprendre que la présence de ces marqueurs sur votre corps n’est pas irrémédiable! Ce sont certains de vos comportements qui stimuleraient leur sécrétion et vous rendraient vulnérable aux piqûres.

L’activité physique (la production d’acide lactique)

L’acide lactique est l’une des substances clés du processus de production d’énergie dans vos muscles. Quand vous faites du sport, de grandes concentrations de ce composé chimique se retrouvent sur votre peau. Mauvaise nouvelle pour les sportifs : les moustiques poursuivent constamment les sources de chaleur desquelles émane de l’acide lactique!

Bref, si vous pratiquez une activité physique en forêt ou à proximité d’un cours d’eau, vous aurez probablement des insectes sur vous en permanence! Notez que ces attaques continueront jusqu’à ce que vous vous soyez lavé à l’eau froide ou tiède (question de refroidir votre corps), avec un savon sans odeur.

La consommation de bière (la présence d’éthanol dans la sueur)

Une étude a déjà prouvé par le passé que le simple fait de boire une bière augmenterait significativement notre niveau d’attirance envers les moustiques. Lors de la période de test, les sujets avaient nettement plus de bestioles sur leur peau lorsqu’ils avaient consommé de l’alcool.

Si la méthodologie de cette recherche a maintes fois été remise en cause (l’étude ne comptait que seulement 13 participants), ce phénomène s’observe chaque année dans les fêtes de famille un peu trop arrosées!

La respiration (la production de dioxyde de carbone)

Les moustiques peuvent localiser les sources de dioxyde de carbone dans leur environnement immédiat, ce qui leur permet de détecter leurs proies. Ainsi, lorsque vous expirez, vous annoncez votre présence aux moustiques.

Cela expliquerait pourquoi les gens malades et obèses, qui respirent normalement plus rapidement que les gens en santé, se font plus souvent piquer.

Par ailleurs, la pire chose que vous pouvez faire lorsque des moustiques rodent autour de vous est de perdre patience! Si c’est le cas, vous respirerez plus vite et plus forts, donc vous serez encore plus ciblé par les moustiques, donc vous respirerez encore plus vite et plus fo

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *