Advertisements

En 2012, un Islandais a filmé une étrange vidéo près d’une rivière gelée dans l’est du pays. On y voit une forme floue onduler à la surface, comme s’il s’agissait d’un serpent géant. Aujourd’hui, des « experts » ont authentifié la vidéo, confirmant qu’il s’agirait bien du monstre marin légendaire connu sous le nom de Lagarfljótsormur. Nessie ou monstre du Loch Ness, celui-là tout le monde le connait. Mais avez-vous déjà entendu parler de Lagarfljótsormur ? Sous ce nom, se cache un autre monstre marin légendaire qui vivrait lui, en Islande. Plus précisément dans la rivière Lagarfljót, à proximité de Egilsstaðir dans l’est du pays. Cette créature aurait pour la première fois été observée au XIVe siècle mais depuis, des témoignages réguliers sont venus alimentés la légende. Selon cette dernière, il s’agirait d’une créature marine mesurant au moins 20 mètres.

Lagarfljótsormur évoluerait dans les eaux du lac long de 25 kilomètres pour une profondeur maximale de 110 mètres. La créature aurait été repérée à plusieurs reprises alors qu’elle remontait à la surface mais aurait aussi été aperçue se reposant sur les bords du lac voire même près d’arbres. A l’instar du monstre du Loch Ness, son existence n’a jamais été prouvée mais une vidéo filmée à proximité du lac Lagarfljót vient de relancer le débat. Authentifiée par un comité d' »experts » La vidéo en question a été capturée en 2012 par un Islandais, Hjortur Kjerulf. On y voit une forme serpenter à la surface des eaux glacées du lac. L’image est tremblante et assez floue, ce qui n’a pas manqué de susciter de nombreuses réactions. Pour apporter une réponse à la nature de l’observation, un comité de 13 « experts » a été réuni et il vient de rendre son verdict. A sept voix contre six, le comité a conclu qu’il s’agissait bien de Lagarfljótsormur. Une décision qui a, sans surprise, fait réagir beaucoup. En fait, le Lagarfljótsormur, selon la légende, ne serait pas censé ressembler à un serpent, selon les observations. « Le monstre du lac islandais a été décrit comme un animal pâle, bossu, avec des poils dressés sur la tête terminant un long cou », lui donnant ainsi plutôt un aspect de cheval aquatique, avait expliqué Loren Coleman. Pour le spécialiste, il s’agirait alors plutôt d’un canular, ce qui expliquerait le mouvement peu naturel de la chose observée dans la vidéo. « Dans cette vidéo, vous voyez un blocage dans le mouvement de la créature, ce qui nous dit que c’est très probablement très artificiel », avait-il poursuivi. Comment alors expliquer la décision du comité d' »experts » réuni ? Pour certains, le verdict aurait juste pour objectif d’attirer dans la région plus de touristes, des photographes amateurs en quête d’un cliché de l’animal légendaire voire des « chasseurs de monstres ».

Peut-être qu’il ne s’agit pas d’un cheval aquatique mais, peu inporte la légende, avouez que ça soulève plusieurs questions!!!

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *