Advertisements

Voilà une nouvelle fracassante! En fait, les dentifrices et mêmes les produits nettoyants et cosmétiques contiennent des microbilles de plastique dont le diamètre est de moins de 2 millimètres. Celles-ci sont si petites qu’elles échappent à la filtration et la purification des eaux usées et se retrouvent dans les cours d’eau du Québec.

Crédit photo: 

Ce sont des chercheurs de l’Université McGill, en association avec le gouvernement du Québec, qui ont découvert ces microbilles de plastique qui s’accumulent depuis des années à la surface des cours d’eau (en raison de leur flottabilité) et qui pourraient nuire à l’écosystème. L’impact environnemental de ces microbilles est encore méconnu, mais les scientifiques croient qu’elles risquent d’être ingérées par les poissons et autres animaux. Aucune législation n’a été adoptée au Canada par rapport à ces microbilles de plastique, alors qu’aux États-Unis, elles sont déjà interdites dans plusieurs états. Des organismes ont lancé une campagne du nom de Beat the microbeads visant à lutter contre l’utilisation des mircoplastiques dans les cosmétiques. Certains gros fabricants comme l’Oréal et Colgate prêchent déjà par l’exemple en cessant d’en utiliser.  

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *