Advertisements

Pourquoi nos cheveux blanchissent-ils en vieillissant ? Cette question fût posée par l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne en Suisse (EPFL) au grand public et le choix de réponses suivant était proposé : l’épuisement des réserves de mélanine dans leur bulbe », « la présence de peroxyde dans le cuir chevelu » et « le lactose accumulé au cours d’une vie ». La réponse la plus populaire, à plus de 90%, fût le 1er choix, c’est-à-dire l’épuisement des réserves de mélanine, pigment responsable de la coloration de la peau et des poils. Le blanchissement ou grisonnement des cheveux guette tout un chacun en vieillissant. En effet, ce phénomène est inéluctable et irréversible chez tous les êtres humains : en dépassant un certain âge, nos cheveux deviennent gris. Pourquoi ce phénomène se produit-il ? Et pourquoi seulement à l’âge adulte ? Quel mécanisme est à l’origine de ce phénomène ? Ce n’est qu’en 2009 qu’une équipe de chercheurs britanniques a trouvé la bonne réponse : la présence de peroxyde, plus précisément de peroxyde d’hydrogène, dans le cuir chevelu. Une substance connue des personnes qui se décolorent volontairement les cheveux. Pourquoi chez certains les cheveux blancs apparaissent dès la trentaine et chez d’autres vingt ans plus tard ? Nos cheveux se renouvellent sans cesse, leur cycle de vie est en moyenne de 3 ans. Au cours de cette période, chaque cheveu croît sans relâche. Lorsqu’il meurt, il est immédiatement remplacé par un autre mais il ne tombe que quelques mois plus tard. Lors des premiers cycles de pousse des cheveux au niveau du bulbe, les cellules souches qui créent le poil peuvent compter sur l’appui de mélanocytes, des cellules spécialisées dans la production de la mélanine. Ces cellules sont donc responsables de la couleur des cheveux (et aussi de la peau). Au bout d’une dizaine de cycles de pousse (environ 35 ans), les mélanocytes perdent de leur efficacité et ainsi le processus de pigmentation du cheveu commence à se détériorer. Les nouveaux poils apparaissent donc colorés ou blancs (chaque cheveu ne peut posséder qu’une seule couleur). Une question se pose alors : pourquoi chez certains les cheveux blancs apparaissent dès la trentaine et chez d’autres plusieurs cycles plus tard ? Le stress oxydant (déséquilibre dans les cellules) est particulièrement en cause dans l’accélération du processus de dégradation des mélanocytes. Et celui-ci est notamment lié au rayonnement ultraviolet. Une fois le processus de dégradation enclenché, le peroxyde s’installe, tue ou endommage les mélanoyctes, résultant dans la pousse d’un cheveu gris (pauvre en mélanine) ou blanc (dépourvu de toute mélanine). Naturellement présent dans l’organisme, le peroxyde est généralement transformé par des enzymes présents dans les cellules pour en extraire un atome d’oxygène et ainsi jouer un rôle d’antioxydant. Bien que ce phénomène de décoloration capillaire soit généralement perçu comme étant indésirable, il est pourtant nécessaire pour rester en bonne santé. Car si les mélanocytes devaient accumuler leur stress oxydatif plus longtemps, les mélanocytes auraient un risque plus élevé de muter en cellules tumorales ou cancéreuses. Leur élimination, qui se manifeste par le grisonnement des cheveux, serait donc un mécanisme de défense face à cette menace.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *