Advertisements

Depuis quelques jours, plusieurs médias américains dont le site Daily Buzz, ont relayé une rumeur suggérant que le 4 janvier 2015, la gravité terrestre pourrait diminuer durant cinq minutes, nous permettant alors de peser moins, voire même dans certains cas de flotter dans les airs. « D’étranges évènements naturels se produisent aujourd’hui dans le monde. Mais aucun n’est plus magnifique que celui que vous expérimenterez le 4 janvier 2015 », affirme Daily Buzz Live. Daily Buzz cite l’astronome Patrick Moore : « cet alignement rare signifiera que la force gravitationnelle combinée des deux planètes devrait exercer une attraction plus forte, neutralisant la propre gravité de la Terre et rendant ses habitants virtuellement légers ».

Si ces dires paraissent déjà improbables, la suite est encore meilleure. L’astronome affirme que l’effet de cet alignement planétaire pourrait être ressenti en sautant exactement au moment où l’évènement se produit, soit à 17H47, heure de Greenwich, Angleterre, le 4 janvier. « Si vous sautez en l’air, vous mettrez 3 secondes à retoucher le sol au lieu des 0,2 seconde habituelle », poursuit le Daily Buzz Live. Sauf que, comme on peut l’imaginer, tout ceci est bien entendu totalement faux. Comme l’a souligné le site EarthSky, le canular ne date pas d’hier. L’effet gravitationnel jovien-plutonien remonte même à un poisson d’avril raconté à la radio le 1er avril 1976 par Patrick Moore. Depuis, il est régulièrement ressorti, bien que l’astronome lui-même soit décédé en 2012. Ces derniers jours, les astronomes ont donc été sollicités à plusieurs reprises pour démêler le vrai du faux dans cette affaire. Sur son site, l’équipe d’EarthSky explique : « Un alignement planétaire va t-il causer une ‘réduction de la gravité’ ? Bien sûr que non. Pluton ne va pas passer derrière Jupiter. Et même si elle le faisait, la gravité de Pluton ajoutée à celle de Jupiter n’aura absolument aucun effet sur notre masse perçue ou notre capacité à flotter ». Légèrement irritée, l’équipe ajoute même : « S’il vous plait, arrêtez de nous demander. Cela nous rend triste pour l’humanité ». Inutile donc de cocher la date dans le calendrier. Le 4 janvier 2015, vous aurez beau sauter en l’air tant que vous voulez, vous retomberez exactement comme d’habitude et vous ne volerez pas non plus !

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *