Advertisements

Les ornithologues demeurent très perplexes devant le cas d’oiseaux végétariens qui ont développé un goût sans précédent pour la viande. Jusqu’à présent, ces oiseaux n’ont jamais montré de signes laissant paraître un intérêt quelconque pour la viande, que ce soit dans la nature ou en présence d’humains. Serions-nous en train d’assister à la mise en scène d’une version colorée du film d’Alfred Hitchcock « The Birds » (Les oiseaux)? Le loriquet arc-en-ciel (Trichoglossus moluccanus) est une espèce de perroquets communs et très colorés vivant le long de la côte est de l’Australie. Bien qu’ils soient devenus nuisibles lorsqu’introduits en Australie Occidental et en Nouvelle-Zélande, ils sont exceptionnellement populaires dans leurs régions d’origine. Pour les Australiens,  il n’est pas rare de laisser de la nourriture et de l’eau dans l’espoir de les attirer dans leurs jardins. C’est ce que Bill (nom fictif pour conserver l’anonymat), faisait sur sa propriété à Elimbah, au nord de Brisbane. Il laissait des graines pour les loriquets et perruches royales qui peuplent les forêts avoisinantes. Cependant, comme Bill adore les oiseaux, il laissait aussi de la viande hachée pour les pies, currawongs et kookaburras qui vivent aussi dans la région. Il y a environ sept ans, Bill a remarqué que les loriquets mangeaient la viande destinée à leurs homologues monochromes. «Au début, ils sont allés pour les graines, mais ensuite ils ont commencé à chasser les autres oiseaux loin de la viande, ce qui m’a surpris », a déclaré l’ami des oiseaux. Finalement, Bill a signalé le comportement au professeur Darryl Jones de l’Université Griffith qui était étonné. «J’ai fait des recherches sur l’alimentation des oiseaux  partout dans le monde », a déclaré Jones. « De  voir un loriquet se nourrir de viande m’a vraiment surpris. Je n’ai jamais entendu parler d’une telle chose auparavant « . Bien que de nombreux animaux végétariens soient reconnus pour s’approvisionner en viande lorsqu’ils sont en manque de protéines ou de calcium, ce comportement est tout à fait exceptionnel. La forme de la langue des loriquets démontre une évolution les menant principalement vers la consommation de nectar de fleurs. Se nourrir occasionnellement de viande est une chose, mais déployer autant d’énergie pour effrayer les oiseaux de grande taille implique un besoin important pour un aliment que leurs ancêtres n’ont jamais été en mesure de digérer, depuis des millions d’années. « Ça n’a tout simplement pas de sens», a déclaré Jones. Même les oiseaux carnivores peuvent développer une maladie du foie à cause du gras retrouvé dans la viande hachée des animaux de ferme sédentaires. Il est également difficile de comprendre pourquoi des espèces telles que la pie australienne, reconnus pour s’attaquer aux cyclistes, laisseraient  les loriquets les éloigner de leur nourriture préférée. Manger des aliments inhabituels peut être un signe de malnutrition ou de déplacement écologique, mais Jones a ajouté, « les oiseaux semblent très bien portants sur les photos. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *