Advertisements

Bien que les éclipses lunaires totales ou partielles peuvent sembler moins spectaculaires car plus fréquentes que les éclipses solaires totales, celle qui se déroulera dans la nuit du 27 au 28 septembre prochain mérite que vous leviez les yeux au ciel quelques minutes. Il s’agira d’une « super-Lune ». En effet, le satellite naturel de notre planète possède une orbite elliptique de sorte qu’elle n’est pas toujours à la même distance de la Terre. Au cours de cette nuit très spéciale, elle se trouvera très près de nous (périgée), soit à 363 104 km, et paraîtra donc plus grosse dans le ciel. Par ailleurs, l’alignement avec le Soleil devrait donner à la Lune une teinte écarlate particulière. Elle est alors surnommée « Lune de Sang ». C’est la conjonction de ces deux phénomènes astronomiques qui rend l’événement si exceptionnel. Ce type d’éclipse se produit rarement, soit seulement 5 fois depuis 1900. La prochaine éclipse totale d’une super-Lune aura lieu en 2033.

Le montage présenté ci-dessous démontre la différence entre une pleine Lune « normale » et ce qu’on peut s’attendre à voir dans la nuit du 27 septembre prochain.

Il s’agira donc de la deuxième et dernière éclipse de Lune de l’année, mais aussi de la dernière d’une tétrade, soit une série de quatre éclipses totales consécutives ayant lieu à environ six mois d’intervalle chacune. La tétrade lunaire est aussi un événement spécial qui se produit chaque décennie ou deux, lorsque quatre éclipses lunaires totales se produisent en l’espace de deux ans. La dernière tétrade était en 2003-2004, et la prochaine aura lieu en 2032-2033.

L’image ci-dessous vous présente les régions où cette éclipse sera observable sur la planète.

Pour l’observer, pas de besoin de précautions particulières ou de lunettes spéciales, contrairement aux éclipses solaires. Il suffira que le ciel soit dégagé, ce qui devrait être le cas d’après MétéoMédia. Autre différence, si l’éclipse totale de soleil ne dure que quelques minutes, l’éclipse lunaire du 27 septembre durera elle, plusieurs heures. Au Québec, la première phase, appelée « éclipse pénombrale » débutera à 20h11. Elle deviendra partielle à 21h06 précisément. L’éclipse lunaire totale durera de 22h11 à 23h23, et elle sera à son apogée à 22h47. Le déclin de l’éclipse se poursuivra alors pour se terminer à 1h22, le 28 septembre. La nuit du 27 septembre, la lune devrait être haute dans le ciel. S’il est évidemment préférable de se placer dans une zone dégagée, l’éclipse lunaire devrait être relativement simple à observer. Un événement exceptionnel et accessible à tous.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *