Advertisements

Ce dimanche 13 septembre 2015, les habitants de l’Afrique du Sud et d’une grande partie de Madagascar ont pu admirer une éclipse partielle du Soleil. Cependant, l’obstruction du Soleil par la Lune n’a été limité qu’à 45% pour la plupart des habitants de ces régions. En effet, pour en profiter au maximum de l’éclipse, soit l’obstruction de plus de 70 % du Soleil, il fallait être à quelques dizaines de kilomètres à l’intérieur de la côte est de l’Antarctique, et ce, vers 0 h 41 heure du Québec (6 h 41 heure de France). Autant dire que les spectateurs de ce phénomène naturel laissant apparaître le Soleil grignoté par la Lune, étaient extrêmement rares. Le phénomène s’est terminé ensuite vers 1 h 06, dans l’océan Indien, au sud de l’Australie. À ce moment, la Lune se trouvant à une distance éloignée de 405 982 km de la Terre, le disque lunaire était trop petit pour cacher complètement notre étoile, située à 150 millions de km.

En revanche, depuis son orbite géosynchrone à 35 789 km, le satellite d’observation SDO (Solar Dynamics Observatory) de la NASA a eu le plaisir, de par sa position, d’assister à une double éclipse du Soleil. En effet, il a d’abord pu observer le transit de la Terre devant le Soleil, ce qui a plongé le satellite d’observation solaire dans l’obscurité la plus totale. Par la suite, après que notre planète soit passée, les caméras de ses instruments ont enregistré le passage de la Lune devant l’astre solaire. La vidéo ci-dessous présente d’ailleurs les images accélérées, captées par le SDO et diffusées par l’Agence Spatiale Européenne (ESA).

Notez que la prochaine éclipse du Soleil visible sur Terre aura lieu le 9 mars 2016. Mais, d’ici là, rappelons qu’une grande partie des habitants de l’Europe de l’Ouest, de l’Afrique de l’Ouest, de toute l’Amérique du Sud et Centrale, ainsi que de la moitié Est de l’Amérique du Nord pourront suivre une éclipse totale de Lune, le 28 septembre prochain. Plus de détails vous seront présentés bientôt sur cette dernière.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *