Advertisements

Vous avez probablement tous déjà avalé une mouche en marchant. Enfants, vous avez probablement tous déjà, en jouant dehors, mangé volontairement ou involontairement des fourmis. Enfin, au cours des dernières années, vous avez probablement tous avalé une araignée pendant votre sommeil sans toutefois vous en rendre compte. À chacune de ces occasions, avez-vous frôlé la mort? Est-ce dangereux d’avaler des insectes vivants?

Si la réponse à cette question dépend d’une pluralité de facteurs (comme le spécimen, ainsi que le nombre d’insectes ingérés), la National Capital Poison Center de Washington assure qu’une personne ne court généralement aucun risque en mangeant des bestioles.

Certes, la majorité des insectes en Amérique du Nord sont inoffensifs. Dans la mesure où ils ne restent pas pris dans votre gorge et que vous n’y êtes pas fortement allergiques, leur ingestion n’aura pas d’impact perceptible sur votre santé! Il ne s’agit pas d’une grande surprise en soi, surtout considérant que les insectes font partie du régime alimentaire de plusieurs peuples en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie. Loin d’être toxiques, les insectes représentent une grande source de glucides, de gras, de protéines, de minéraux et de vitamines.

Le cas des fourmis

Au Québec, la fourmi est probablement l’insecte (mis à part la mouche) que vous avez le plus de chances d’avaler. Ces bestioles sont présentes en grande quantité dans le sol québécois et peuvent facilement se retrouver dans vos maisons, dans votre nourriture ou même dans votre bouche la nuit tombée. Oui, c’est dégoûtant … mais ce n’est pas dangereux en soi, puisque les fourmis ne sont pas des insectes toxiques.

Le seul risque lié à l’ingestion de fourmis ne vient donc pas de l’insecte en soi, mais bien des maladies, bactéries et pathogènes qu’elles transportent potentiellement. À titre d’exemple, par le passé, des infestations de fourmis ont déjà favorisé la transmission de maladies dans des hôpitaux. Il s’agissait toutefois de cas très particuliers, notamment parce que ces bestioles ne sont généralement pas porteuses de maladies ou de produits nocifs. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la fourmi est un insecte très « propre ». En se « lavant », une fourmi est en mesure d’effacer toutes traces (ou presque) de pesticides auxquels elle a été exposée. Le risque de contamination est donc presque nul. 

Advertisements

One thought on “Est-ce dangereux d’avaler des insectes sans le vouloir?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *