Cette affirmation en choquera plus d’un, mais elle n’en demeure pas moins une vérité : la grande majorité des suppléments alimentaires sont inutiles, voire littéralement dangereux.

Certes, dans le pire des cas, les compagnies vendant ces produits attribuent des vertus non fondées à des substances dangereuses ; dans le meilleur des cas, ces entreprises vous vendent des substances naturelles sans danger, mais qui ne s’avèrent guère utiles aux personnes en santé et suivant un régime alimentaire équilibré. C’est notamment le cas des comprimés de protéines (inutiles si vous mange assez de légumineuse, de tofu, de poisson ou de viande), d’antioxydants (inutiles si vous mangez assez de petits fruits) ou d’oméga-3 (inutiles si vous consommez deux portions de poisson par semaine).

Cela étant dit, devriez-vous arrêter de consommer des suppléments pour autant? Pas nécessairement! Il ne suffit en fait que de choisir les bons produits pour vous. Si l’industrie des suppléments alimentaires est un véritable nid à charlatans, commercialisant des produits bien avant que leurs bienfaits ne soient scientifiquement prouvés, n’empêche que certaines de ces substances peuvent réellement s’avérer profitables pour l’homme. Certains produits peuvent effectivement combler de réelles carences alimentaires, ou aider à guérir une poignée de maux bénins. En voici 3 exemples.

Les extraits de thé vert

Des études préliminaires menées par la Mayo Clinic démontrent qu’un composé du thé vert, le gallate d’épigallocatéchine (EGCG), est un puissant antioxydant capable de s’attaquer  aux cellules cancéreuses de patients souffrant de leucémie lymphoïde chronique. Impossible de dire pour le moment si cette substance est également en mesure de prévenir et de guérir d’autres types de cancers. Or, contrairement à une panoplie d’autres suppléments, les scientifiques affirment d’emblée que cette substance n’est pas dangereuse pour l’homme. Qu’avez-vous à perdre à les essayer alors?

L’acide folique (vitamine B9)

Cette substance est extrêmement utile … du moins, si vous êtes enceinte! En fait, la maternité est la seule (à tout le moins l’une des seules) circonstance pour laquelle un humain devrait consommer ce supplément. Puisque cette substance est utilisée par le corps pour créer de nouvelles cellules, elle est essentielle au développement d’un fœtus. Selon des recherches, 400 microgrammes d’acide folique par jour avant et pendant la grossesse préviendrait, chez les nouveau-nés, les risques de souffrir d’anomalies du tube neural.    

Le zinc

Ce minéral est la seule substance qui a été scientifiquement associée à la réduction de la force et de la durée des symptômes du rhume. En effet, il a été prouvé en 2011, dans une étude comparant l’efficacité du zinc et des placébos, que ce minéral interfère généralement avec la prolifération des rhinovirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *