Vous en mettez tellement souvent que c’est devenu un réflexe ; chaque matin, après vous être extirpé de votre douche, vous saisissez votre déodorant et en appliquez quelques couches sous vos aisselles. À la longue, ces coups de poignet sont devenus si naturels, si machinaux, que vous ne vous êtes probablement jamais posé cette question : « est-ce que j’utilise mon déodorant de la bonne manière »? Aussi étonnant que cela puisse paraitre, pour plus d’un Québécois sur deux, la réponse à cette question est non! Ainsi, chaque jour, vous posez fort probablement l’une de ces quatre erreurs relatives à l’application de déodorant, ce qui vous expose à de l’inconfort, voire à divers problèmes de santé.

1re erreur : ne pas appliquer le bon produit

Si vous pensez que tous les « déos » sont identiques, vous vous trompez. Avant d’en choisir un, il est important de bien cibler vos besoins. Par exemple, si vous suez beaucoup, vous devriez utiliser un antisudorifique pour ne pas constamment avoir des cernes de sueur sous les bras. Si vous avez une peau sensible, vous devriez au contraire utiliser un déodorant contenant peu de produits chimiques, afin d’éviter de possibles réactions allergiques. Notez bien que même si cela est extrêmement tentant, vous ne devriez pas choisir un déodorant pour son odeur, mais bien pour ses autres caractéristiques.

2e erreur : trop en appliquer

Certaines personnes sont tout simplement incapables de poser la limite ; ils appliquent de trop grandes quantités de déodorant, et ce trop fréquemment. Malheureusement pour ces individus, il y a un prix à vouloir masquer son odeur. Certes, appliqué en très grande quantité, le déodorant (et les produits chimiques qui y sont contenus) peut provoquer des éruptions cutanées, ainsi que de pénibles épisodes de démangeaisons sous les bras. Notez que si des rougeurs apparaissent sous vos aisselles, c’est un signe que vous mettez probablement trop de déodorant!

3e erreur : en appliquer uniquement le matin

Selon Chris Plante, rédacteur pour le site américain The Verge, le meilleur moment pour appliquer du « déo » n’est pas le matin, mais bien la nuit! Selon les scientifiques, cette procédure permettrait à votre antisudorifique de bien pénétrer votre peau durant votre sommeil, en plus d’agir sur les glandes eccrines (celles responsables de la sueur). Contrairement aux couches appliquées le matin, les couches d’antisudorifique appliquées avant d’aller au lit résistent à l’eau et sont efficaces pendant 24 heures.

4e erreur : en appliquer plusieurs minutes après une douche

Le calcul est plutôt simple : plus vous attendez avant d’appliquer du déodorant, plus vous aurez sué ; plus vous aurez sué, moins la peau sous vos bras sera propre ; moins la peau sous vos bras sera propre, moins le déodorant ou l’antisudorifique sera efficace. Conclusion : ces produits devraient être appliqués au maximum 10 minutes après avoir arrêté l’eau de votre douche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *