Advertisements

Onde de choc dans le monde médical et psychologique! Grâce à une récente étude suisse, le lien entre les maladies mentales et certains problèmes physiques communs commence à se préciser.

Il y a quelques semaines, des chercheurs de l’Université de Basel et de la Ruhr University Bochum (financés par la Swiss National Science Foundation) ont découvert que les enfants et adolescents développant certains troubles mentaux auraient de grandes chances de souffrir par la suite d’une série de symptômes physiques graves.

Pour en arriver à ces conclusions, les scientifiques ont étudié les données médicales de  6483 adolescents âgés de 13 à 18 ans. Leurs résultats sont sans équivoque : certaines maladies physiques semblent nettement plus prévalentes chez les enfants ayant souffert de problèmes mentaux (principalement la dépression, l’anxiété et les troubles de l’alimentation).

Par exemple, pendant et après la dépression, les adolescents seraient plus à risque de souffrir de problèmes digestifs ou de problèmes (temporaires comme permanents) d’articulation.

Selon les résultats de l’étude, publiés dans la revue scientifique PLOS ONE, les jeunes hommes et les jeunes femmes souffrant de graves troubles d’anxiété seraient également plus vulnérables aux problèmes de peau, notamment à l’eczéma.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *