Advertisements

L’Agence de la santé publique du Canada enquête actuellement sur une inquiétante éclosion d’infections à E. coli O121. Au total, 25 cas d’infection ont été signalés au Canada (12 en Colombie-Britannique, 4 en Saskatchewan, 4 en Alberta et 5 à Terre-Neuve-et-Labrador) de novembre 2016 à la fin de février 2017, dont 6 ont nécessité des hospitalisations. Heureusement, hier, l’Agence de la santé publique du Canada assure avoir identifié l’un des responsables : la farine Robin Hood.

Certains tests ont en effet démontré que des sacs de « Farine tout usage, originale », principalement vendus en Alberta, en Colombie-Britannique, au Manitoba et en Saskatchewan, étaient contaminés par la bactérie E. coli O121. L’Agence canadienne d’inspection des aliments précise sur son site Web que les sacs de 10 kg, avec un code de lot contenant les indications BB/MA 2018 AL 17 et 6 291 548, ainsi que le CUP 0 59000 01652 8, sont touchés par un rappel.

D’autres avis et rappels à venir?

Selon toutes vraisemblances, la farine Robin Hood ne serait pas l’unique cause de l’éclosion d’infections à E. coli au Canada. Une enquête est présentement en cours, et les inspecteurs tentent du mieux qu’ils le peuvent d’identifier d’autres produits qui pourraient être liés de près à cette crise sanitaire. Certains rappels à venir pourraient toucher l’ensemble des provinces, notamment le Québec.

D’ici à ce que la lumière soit faite sur toute cette histoire, l’Agence de la santé publique du Canada recommande aux citoyens de ne pas consommer de farine crue par mesure préventive. 

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *