Advertisements

Le virus Ebola revient à la charge en République démocratique du Congo. Trois personnes seraient décédées après avoir contracté le virus. Le ministère de la Santé du pays a confirmé qu’au moins l’une de ces personnes avait réellement le virus.

Le virus Ebola provoque une fièvre sévère et peut entraîner la mort. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, l’épidémie de 2014 avait un taux de mortalité de près de 54 %. Seuls des soins existent pour tenter de combattre les symptômes, cependant il n’existe ni traitement ni vaccin pour guérir la fièvre Ebola.

L’OMS a déclaré en 2016 que le virus Ebola n’était plus une urgence. Le virus, autrefois menaçant, possède désormais un risque faible de se répandre, a conclu un comité de l’organisation.

À lire également: Voici le nouveau virus que vous devrez absolument surveiller cet été!

Cela implique que les pays en dehors de l’Afrique de l’Ouest ne sont pas en danger. De plus, les pays de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone ont complété une période d’observation de 42 jours et une période de surveillance supplémentaire de 90 jours et ont testé négatif au virus. Ainsi, les restrictions de voyage dans ces régions devraient être retirées.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *