Advertisements

Lorsque la température augmente, plusieurs se réjouissent. Toutefois, la nuit tombée, cela peut vite devenir désagréable. La chaleur accablante empêche de trouver le sommeil. Pire encore, lorsque vous tombez enfin dans les bras de Morphée, le cerveau envoie un signal d’alarme et vous réveille, car votre température interne a trop augmenté pendant la nuit.

Malheureusement, la situation risque fortement d’empirer, selon des chercheurs de l’Université de Californie. Leurs statistiques indiquent qu’en 2050 les habitants du nord de l’hémisphère vont perdre près de 30 minutes par semaine de sommeil en raison du réchauffement climatique.

Les jeunes enfants et les personnes âgées sont particulièrement vulnérables aux fortes chaleurs, puisque leurs mécanismes de régulation thermique sont moins efficaces à ce moment de la vie. Ainsi, les personnes âgées pourraient quant à elles perdre jusqu’à 42 minutes de sommeil par semaine.

À lire également: Si vous dormez du côté droit de votre lit, vous devez savoir ceci!

Si les fortes chaleurs perturbent votre sommeil, ne vous couvrez pas trop et ventilez la chambre. De plus, évitez l’activité physique après 20 heures, les repas trop riches en graisses et la consommation de boissons alcoolisées, car cela pourrait augmenter la température interne de votre corps.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *