Advertisements

Même lorsqu’ils sont consommés dans le cadre d’une prescription, les opioïdes peuvent entraîner de terribles conséquences. Une nouvelle étude canadienne s’est penchée sur leur utilisation chez les patients atteints d’une bronchopneumopathie (BPCO).

Les chercheurs du St Michael’s Hospital ont découvert que la prise de ce médicament cause une augmentation de 215% d’un risque de maladie des artères coronaires pouvant entraîner des problèmes cardiaques.

À lire également: Énorme scandale dans les hôpitaux québécois

Afin d’en arriver à ce constat, les scientifiques ont analysé les données médicales de plus de 130 000 patients âgés de plus de 66 ans atteints de BPCO. 

Bien que les chercheurs soupçonnent que les opioïdes peuvent être néfastes pour le cœur, ils ignorent si leurs bénéfices l’emportent sur les risques dans le cadre d’une BPCO. D’autres recherches seront nécessaires afin de le déterminer. Cela s’avère très important puisque 70% des patients atteints de BPCO prennent des opioïdes, ce qui représente un nombre élevé.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *