Advertisements

Poils de rongeurs, acariens, larves et moisissures… Ce sont quelques-uns des éléments pas mal moins appétissants que l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) permet dans votre alimentation. Mais une petite dose de cela ne vous fera rien, n’est-ce pas?

L’ACIA a des normes pour la propreté générale des aliments, ce qui signifie qu’ils sont sûrs jusqu’à ce que les insectes et la saleté atteignent certains niveaux. Par exemple, les fabricants ne peuvent pas autoriser plus de 1/100 de gramme de poils de rongeurs dans le chocolat.

Dans le fromage, les acariens vivants ne sont pas admis, mais l’ACIA tolère jusqu’à un maximum de cinq acariens morts par carré de 2,5 centimètres et à une profondeur de 0,6 centimètre.

Également, il peut y avoir jusqu’à 10 magots (une sorte de vers) dans 100 grammes de champignons.

Quant à lui, le riz ne peut pas dépasser 25 fragments d’insectes pour 100 grammes.

Or, les défauts autorisés ne sont pas tous organiques. Par exemple, la poudre de cacao peut contenir du métal magnétique jusqu’à concurrence de cinq particules (de moins de deux millimètres chacune) dans 100 grammes de poudre.

À noter que les niveaux de défauts tolérés ne représentent pas une moyenne de la crasse d’insectes dans l’un des produits : il s’agit simplement d’une quantité acceptable qui n’est pas nocive pour la santé.

À lire également : Important rappel de Santé Canada | Des insectes ont été retrouvés dans des sacs de pois

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *