Les nouvelles découvertes entourant la maladie de Chagas inquiètent de plus en plus les experts de la santé.

Aujourd’hui, cette maladie parasitaire pouvant entraîner la mort risque de se répandre hors des zones d’endémie habituelles, et ce, en raison de la possible transmission du parasite par l’ingestion de baies de plus en plus populaires.

LA MALADIE DE CHAGAS

La maladie de Chagas prend sa source du parasite Trypanosoma cruzi et sévit présentement sur le territoire américain. Cette infection atteint une centaine de milliers d’hommes. Lorsque contractée par ceux-ci, la maladie afflige de nombreuses lésions irréversibles et peut même mener à la mort. Chaque année, des milliers de personnes meurent de ses effets.

Le parasite est généralement transmis à l’homme par la piqure de punaises. L’infection peut également se transmettre via une transfusion sanguine, une transplantation d’organe ou le transfert entre la mère et son fœtus.

À lire également : Un parasite mortel est désormais présent au Canada

NOUVELLE FORME DE TRANSMISSION

Une étude brésilienne aurait démontré qu’il est désormais possible de contracter la maladie de Chagas en ingérant des baies d’açaï. La transmission de la maladie par voie alimentaire inquiète énormément les chercheurs étant donné que les baies d’açaï sont de plus en plus reconnues pour leurs effets minceur, anti-âge, anti fatigue, etc. L’engouement de la population mondiale face aux vertus de ces baies originaires d’Amérique du Sud (principalement du Brésil) risque de répandre la maladie dans les zones qui autrefois n’étaient pas à risque.

Il est possible de contracter la maladie parasitaire par voie alimentaire lorsqu’une punaise infectée par un parasite laisse ses matières fécales sur un fruit quelconque. Outre les baies d’açaï, cela peut se produire sur la canne à sucre, les goyaves et les oranges. Le docteur Maria Aparecida Shikanai Yasuda, auteure de l’étude, a réussi à démontrer que même lorsque la baie est refroidie ou congelée, le parasite réussit à survivre dans la pulpe d’açaï. Il est tout de même possible de se débarrasser de celui-ci en faisant chauffer les baies à 43 degrés pendant 20 minutes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *