Les toilettes publiques sont souvent source de frayeurs lorsque l’on se met à penser à toutes les maladies qui peuvent s’y trouver. L’impureté des lieux, son usuelle malpropreté et son odeur sont la source de plusieurs mythes sur la transmission potentielle de maladies.

Une crise d’hépatite A actuellement en cours en Californie a réanimé le débat entourant les toilettes publiques et les risques de contracter de graves maladies. La docteure Preethi Daniel a donc décidé de répondre aux questions les plus courantes concernant ce débat et rassure la population en précisant qu’il est très improbable d’attraper une maladie quelconque en utilisant les toilettes publiques.  

Peut-on contracter une ITS en s’asseyant sur le siège de la toilette publique?

Penser aux nombres de postérieurs inconnus s’étant assis sur le siège de toilette est, disons-le, très répugnant. Une croyance populaire assez répandue prétend que l’acte de s’assoir sur un tel siège pourrait faire en sorte que l’on attrape des infections transmises sexuellement telles que la chlamydia, la gonorrhée ou pire encore, la syphilis.

Pour contracter ces infections, il faudrait que les germes soient directement transférés du siège de la toilette au conduit génital, ou par le biais d’une plaie ouverte à la jambe ou au derrière. Le Dr Daniel souligne qu’il serait plus probable de se faire foudroyer alors que vous êtes sur un cochon volant. En d’autres termes, ça n’arrivera pas.

Peut-on attraper la grippe en utilisant les toilettes publiques?

Selon le Dr Daniel, la réponse est non. Les germes ne sont pas capables de survivre sur les surfaces dures et froides des toilettes publiques.

Il est quand même possible de contracter certaines bactéries telles que le E-coli et la Salmonelle. Par contre, le nombre de bactéries doit être extrêmement élevé afin de contracter quelque virus que ce soit.

Dans tous les cas, le simple fait de se nettoyer les mains va faire en sorte de remédier à tous risques de contagion.

À lire également : Voici le temps moyen qu’une personne en santé devrait utiliser pour «faire caca»

Peut-on contracter une infection urinaire en s’asseyant sur une toilette publique? 

Oui, il est possible de contracter une infection urinaire dans une toilette publique, mais pas en s’asseyant sur le siège. C’est lorsqu’on ne l’utilise pas que l’on peut en contracter une. En effet, l’acte de s’accroupir au-dessus du siège afin de ne pas y toucher et de se presser à sortir des toilettes font en sorte que la vessie n’est pas entièrement vidée, ce qui peut augmenter les risques d’attraper des bactéries potentiellement dangereuses.

Si ces dernières informations ne suffisent pas à vous rassurer de la sécurité des toilettes publiques, voici quelques trucs afin d’éviter davantage le contact de germes :

  1. Nettoyez vos mains après avoir utilisé les toilettes
  2. Utilisez du gel antibactérien sur vos mains pour une protection supplémentaire
  3. Recouvrez le siège de la toilette de papier de toilette ou utilisez des serviettes antibactériennes
  4. Ne déposez pas vos effets personnels au sol. Il y a plus de germes au sol que sur le siège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *