Advertisements

Certaines chenilles peuvent sembler effrayantes et même certaines sont dangereuses au contact, voire mortelles (cliquez ici pour plus d’informations) . Mais de là à rencontrer des chenilles voraces et même carnivores, il y a tout une marche à franchir. Et bien détrompez-vous, certaines espèces carnivores semblent sortir directement d’un film d’horreur. Heureusement pour ceux ou celles qui redouteraient de se diriger vers leur jardin, n’ayez crainte, ces créatures n’ont pour l’instant élu domicile que sur les îles d’Hawaï (à moins, bien sûr, que vous ne viviez à Hawaï). L’évolution de ce comportement est un casse-tête. Ces chenilles ne sont pas des herbivores qui font quelques escapades alimentaires occasionnelles pour se procurer certains éléments nutritifs supplémentaires, comme des girafes. Les insectes forment réellement l’ensemble de leur alimentation. Quand elles mâchent des feuilles, ce n’est pas pour les avaler et s’en nourrir, mais les trous dans la végétation ainsi créés servent plutôt pour s’ancrer afin de lancer leur cruelle attaque. Vous croyez que j’exagère lorsque je parle d’attaque cruelle? Et bien constatez le de visu dans la vidéo ci-dessous. Ces chenilles hawaïennes présentent des aspects évolutifs comparables à d’autres espèces animales. En effet, elles présentent des caractéristiques souvent associées aux araignées, comme le filage de toiles pour la capture de proies. Néanmoins, comme Hawaï est bien peuplée par les arachnides, on ignore pourquoi les chenilles ont adopté une niche écologique semblable sur ces îles et nulle part ailleurs. Peut-être que l’absence de certains autres prédateurs comme la mante religieuse a pu avoir une influence quelconque. Les chenilles carnivores sont associées au genre Eupithecia, genre très commun à travers le monde mais végétarien partout ailleurs. Certaines espèces du genre Eupithecia à Hawaii se nourrissent de fleurs, mais depuis que ce comportement de consommateur de viande a été découvert dans les années 1980, près de 20 espèces, à travers les îles de Hawaï, ont été associées à ce mode de vie. Le stade adulte de ces chenilles est beaucoup moins agressif consistant en des papillons tout à fait comparables dans leur comportement et leur alimentation aux papillons trouvés partout ailleurs. Cependant, beaucoup de ces chenilles, aussi voraces soient-elles, sont menacées par la perte de leur habitat et l’arrivée d’espèces invasives.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *