Advertisements

Le réveil, semble-t-il, est une étape plus difficile à vivre pour les femmes que pour les hommes. C’est ce que démontre une étude américaine sur le sommeil. En effet, selon l’équipe du docteur Michael Breus, expert du sommeil, à l’université Duke en Caroline du Nord, une étude a démontré que les femmes étaient plus sensibles aux effets d’une mauvaise nuit de sommeil. Ainsi, elles auraient besoin davantage de sommeil que les hommes pour arriver à un fonctionnement normal. « Nous avons constaté que les femmes étaient plus dépressives, montraient plus de colère et d’hostilité tôt le matin », précise le docteur Breus. Attention! Rien à voir avec la paresse! Cela est dû au fait que les femmes souffrent davantage physiquement suite à une mauvaise nuit, car leur sommeil ne leur a pas offert l’effet récupérateur nécessaire. Ces inconvénients sont mieux vécues par les hommes, qui ont donc tendance à montrer plus d’énergie au réveil. Lorsqu’une femme ne dort pas suffisamment, à plus ou moins long terme, elle s’expose alors à plusieurs pathologies allant de la dépression aux troubles cardiaques, ou encore aux maladies inflammatoires. Les hommes quant à eux, même s’ils manquent de sommeil, ont moins de risques de contracter ces maux. En effet, les femmes ont un besoin de régénération du cerveau bien plus important que ceux de leurs compagnons. Le docteur Breus explique cela par le fait qu’elles utilisent une plus grande partie de leur encéphale, ce qui explique également leur capacité de mener plusieurs tâches à la fois, contrairement aux hommes. On en conclut aisément que plus le cerveau est utilisé, plus il a besoin de repos afin de se régénérer. Afin d’éviter d’en arriver à ces pathologies, deux solutions s’offrent alors aux femmes qui dorment mal : la première étant la sieste, mais pas n’importe quelle sieste puisque sa durée ne doit pas excéder 90 minutes, au risque de se réveiller avec une sorte de « gueule de bois » et donc, encore plus de mauvaise humeur. La seconde option étant de dormir seul de temps à autre. Oui, la qualité du sommeil est bien meilleure lorsque nous ne dormons pas accompagnés. Rappelez-vous la dernière fois que vous avez dormi en diagonale ou en étoile, n’était-ce pas formidable ? Il semble que les célibataires aient ici un avantage sur les couples. Bon à savoir également : une séance de méditation quotidienne permettrait le repos de l’esprit et du corps, pour se relever du bon pied.  

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *