Advertisements

Les climato-sceptiques, qui doutent du réchauffement planétaire ou du fait que les humains en sont responsables, devront avoir de bons arguments pour expliquer les 2 simulations informatiques ci-dessous. Les vidéos présentent sous forme visuelle les données compilées par, entre autres, la NASA. Ainsi, la première vidéo nous démontre le réchauffement de la planète depuis que nous compilons des données de température moyenne de la planète. Bien que l’année 2014 ait été plus froide que d’habitude dans l’est de l’Amérique du Nord, partout ailleurs sur Terre, il faisait chaud. Plus chaud, en fait, qu’au cours des 134 dernières années, depuis que les scientifiques ont commencé à compiler des températures moyennes mondiales. Le National Climatic Data Center, en collaboration avec la NASA, a compilé les données et affiché un rapport complet en ligne. La vidéo ci-dessous représente visuellement les données dans un time-lapse incroyable (et coloré) de la transition de la planète.  En observant la légende en haut à droite, vous pourrez comprendre les différentes couleurs associées aux variations de températures prises à plus de 6 500 endroits sur la planète et ce, pour des périodes de 5 ans. Notez l’augmentaiton de la température moyenne depuis les années ’70. La deuxième vidéo présente la circulation du gaz carbonique (dioxyde de carbone) dans l’atmosphère au cours de l’année 2006. Un modèle d’ordinateur ultra-haute résolution de la NASA a donné aux scientifiques un nouveau point de vue impressionnant sur la façon dont le dioxyde de carbone de l’atmosphère se déplace dans le monde entier. La simulation illustre également des différences dans les niveaux de dioxyde de carbone dans les hémisphères nord et sud, les centre de production de gaz carbonique les plus importants, l’importance des saisons où les plantes participent à l’élimination du gaz en été et le dioxyde de carbone qui s’accumule davantage en hiver. Comme l’accumulation de gaz carbonique est plus grande dans l’hémisphère Nord, on peut facilement faire le lien avec la première vidéo où l’on pouvait observer un réchauffement plus intense dans l’hémisphère Nord. La visualisation de dioxyde de carbone a été produit par un modèle informatique appelé GEOS-5, créée par des scientifiques de Modélisation globale de la NASA Goddard Space Flight Center and Assimilation Office. Avec la légende au bas de l’écran, vous pourrez mieux comprendre la signification de chaque couleur et des sous-titres en français sont disponibles dans l’icône des paramètres, en bas à droite.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *