Advertisements

Le constructeur automobile allemand Audi aurait inventé un carburant au bilan carbone parfaitement neutre. Ce carburant, produit à partir de sources d’énergie renouvelables utilisées pour combiner des dérivés de l’eau et du dioxyde de carbone. Ce diesel synthétique, appelé « e-diesel », est déjà utilisé pour alimenter l’Audi A8 détenue par la ministre fédéral de l’éducation et de la recherche du pays, Johanna Wanka. La création de ce carburant est un énorme pas en avant pour le transport durable, mais le fait d’être soutenu par un géant de l’automobile rend cette production encore plus excitante. À ce jour, Audi a mis en place une usine pilote à Dresde, en Allemagne, exploitée par la société de technologie propre Sunfire, qui prévoit produire 160 litres de « e-diesel » chaque jour au cours des prochains mois. Leur produit de base, qu’ils appellent le « bleu brut » est créé en utilisant un processus en trois étapes. La première étape consiste à produire de l’électricité à partir d’énergie renouvelable (éolienne, solaire et l’hydroélectrique). Ils utilisent ensuite cette énergie pour décomposer l’eau en oxygène et hydrogène pur, en utilisant un processus appelé électrolyse réversible. L’hydrogène est ensuite mélangé avec du monoxyde de carbone (CO), lui-même produit à partir de dioxyde de carbone (CO2) récolté de l’atmosphère. Les deux substances réagissent à des températures élevées et sous pression, pour produire des composés hydrocarbonés à longue chaîne qui composent le « bleu brut ». Ainsi, le dioxyde de carbone produit par la combustion ne serait pas du nouveau gaz libéré dans l’air mais bien l’équivalent de celui prélevé auparavant pour produire le carburant. Une fois affiné, l’e-diesel qui en résulte peut être utilisé directement ou être mélangé avec le carburant diesel actuel. Les analyses menées par Sunfire ont montré que le carburant synthétique n’est pas seulement plus écologique, mais possède également une puissance de combustion supérieure par rapport aux combustibles fossiles. Le rendement énergétique global de l’e-diesel est de 70 pour cent. Bien sûr, avec l’unique usine produisant environ 160 litres par jour, le carburant synthétique n’aura pas un impact énorme sur le marché à court terme. C’est pourquoi Audi et Sunfire veulent maintenant construire une usine plus grande et prévoient que lorsque la production se fera à grande échelle, l’e-diesel se vendra au public entre 1 et 1,50 euros / litre. Avec le diesel traditionnelle actuellement à plus de 1,50 euros/L en Allemagne, le nouveau carburant serait très concurrentiel. Pour en savoir plus sur le e-diesel, consultez la vidéo ci-dessous, malheureusement uniquement en anglais.

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *