Advertisements

En juin 2016, plus de 151 personnes ont été infectées par la bactérie E. Coli O157 en Grande-Bretagne. Selon les autorités, les patients malades partageaient tous (ou presque) un point commun : quelques jours avant leur hospitalisation, ils avaient consommé de la laitue, des épinards ou des roquettes provenant de sacs ou de boîtes de « salade » préemballée. Ces victimes partageaient aussi un autre point en commun : ils n’auraient pas lavé adéquatement leurs légumes-feuilles avant de les consommer.

Les légumes-feuilles : une « histoire d’amour » avec l’E. Coli

Certes, il ne s’agit pas de la première fois que la consommation de légumes-feuilles est directement associée au nom « E. Coli ». En 2015, 12 cas de contamination associés à la consommation de laitue, de choux verts et d’épinards avaient également été répertoriés au Canada. Selon la docteure Isobel Oliver du Public Health England, les traces d’E. Coli sont parfois impossibles à déceler lors des tests de contrôle gouvernementaux, ce qui rend le rappel d’aliments plus difficile.

Comment se protéger contre l’E. Coli alors?

Selon le gouvernement anglais, cette crise (tout comme toutes les autres de la sorte) aurait facilement pu être évitée si chaque victime avait posé un simple geste : laver ses légumes-feuilles avant de les consommer. Ce truc, qui devrait s’appliquer pour l’ensemble des fruits et légumes, pourrait donc un jour vous sauver la vie!

Voici quelques autres recommandations qui vous permettront de vous protéger contre l’E. Coli :

– Lavez vos mains avant et après avoir manipulé de la nourriture

– Lavez vos mains après avoir été aux toilettes et avant de manger

– Assurez-vous qu’il ne reste plus de terre sur vos légumes avant de les manger

– Stockez vos aliments préparés et vos légumes sales à de différents endroits

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *