Advertisements

Depuis huit mois, six cas de méningite ont été répertoriés dans la région de Chaudière-Appalaches. Selon nos informations, cinq des patients touchés sont des enfants de 4 ans ou moins. Les experts de santé publique sont sur le qui-vive, et évaluent actuellement la possibilité de mettre en branle une campagne massive de vaccination.

Nathalie Paré, agente d’information au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, tient à préciser que malgré l’apparition répétée de nouveau cas, la région n’est pas victime d’une épidémie. Reste que la situation est assez préoccupante pour que le CISSS demande aux experts du Comité sur l’immunisation du Québec et de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) d’évaluer la pertinence de la mise en place d’une campagne de vaccination dans la région.

Dans la région métropolitaine de Québec, la dernière mesure de la sorte remonte à 2001. Plus de 70 000 enfants et adolescents avaient effectivement été vaccinés après que 9 adolescents aient été infectés par le méningocoque de type C, la plus grave forme de méningite. Actuellement, avec 6 cas de méningite de type B déclarés en quelques mois seulement dans la région de Chaudière-Appalaches, on peut supposer que les autorités examineront avec sérieux la possibilité du déclenchement d’une campagne de vaccination. 

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *