Selon les résultats d’une étude clinique publiée dans la revue Nature, l’Aducanmab, un médicament développé par la compagnie biotechnologique Biogen, pourrait éradiquer l’Alzheimer. En effet, ce produit réussirait concrètement à ralentir le déclin cognitif des patients atteints par cette horrible maladie. Selon le journal Le Devoir, il s’agirait d’une première en 30 ans de recherche dans le milieu.

L’Aducanmab mise sur l’élimination de la bêta-amyloïde dans le cerveau. Certes, selon l’hypothèse avancée par la majorité des scientifiques et spécialistes, l’Alzheimer serait déclenché par l’accumulation (dans le cortex cérébral) de cette protéine. Ainsi, les personnes souffrant de cette maladie dégénérative auraient généralement de la difficulté à éliminer la bêta-amyloïde. Des « poches » de cette protéine se créeraient donc dans le cerveau, tuant les neurones à petit feu.

 

Des résultats sensationnels

Les résultats des tests cliniques de l’Aducanmab sont tout simplement saisissants! Selon l’article publié dans la revue Nature, les 120 patients ayant reçu une dose de cet anticorps ont vu leurs plaques de bêta-amyloïde fondre. De plus, les scanographies du cerveau des participants ont démontré que plus la dose d’Aducanmab administrée était élevée, moins les plaques d’amyloïdes étaient abondantes dans le cerveau. À vrai dire, les patients ayant reçu la plus haute dose n’avaient plus aucune trace de la protéine à la fin des tests. Et ce n’est pas tout! Toujours selon la revue Nature, le déclin cognitif associé à la maladie d’Alzheimer progresserait nettement moins rapidement chez les patients ayant reçu de grandes doses d’Aducanmab

« C’est la première fois qu’une intervention thérapeutique a un effet à la fois sur la pathologie et sur les symptômes cognitifs. Les traitements précédents parvenaient à éliminer la protéine tant bien que mal, mais ils n’amélioraient pas les aspects cognitifs, tels que la mémoire, l’attention et le langage », assure le Dr Rosa-Neto, directeur du Laboratoire de neuro-imagerie à l’Institut Douglas.

Finalement, notons qu’une étude de phase 3, portant sur 2700 patients, devrait débuter sous peu en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Montréal sera l’une des villes où le médicament sera testé sur des cobayes humains. 

One thought on “La compagnie Biogen aurait trouvé un REMÈDE conte l’ALZHEIMER!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *