Advertisements

Depuis quelques mois, le scorbut, une maladie mortelle que l’on croyait éradiquée depuis plusieurs années, fait sa réapparition dans le monde occidental. Selon des informations obtenues par l’Agence France-Presse (AFP), cette maladie historiquement associée aux grands explorateurs maritimes du millénaire dernier aurait touché au moins 12 individus dans la dernière année en Australie. D’autres pays développés, comme la Grande-Bretagne, auraient également répertorié une poignée de cas similaires sur leur territoire.

À quelques semaines d’intervalle, des patients se sont présentés dans des hôpitaux australiens avec des plaies ne guérissant pas. L’ensemble de ces étranges cas fut étudié par Jenny Gunton, directrice du Centre de recherches sur le diabète, l’obésité et l’endocrinologie de l’Institut Westmead de Sydney. Assez rapidement, Gunton et son équipe ont identifié un point commun entre les patients : ces derniers ne consommaient pas de fruits, pas de légumes, ou consommaient des légumes surcuits qui avaient perdu leurs nutriments au moment de la cuisson. Rapidement, les médecins et chercheurs n’ont eu d’autres choix que de faire un lien avec le scorbut.

Cette maladie est due à une sévère carence en vitamine C, un nutriment se retrouvant essentiellement dans les fruits et légumes. Il s’agit d’une substance essentielle à la fabrication par le corps du collagène, un élément aidant à la formation et à la reformation du tissu conjonctif. La plupart du temps, les patients souffrant de cette « vieille » maladie présentent des hématomes, des hémorragies de la peau, des douleurs articulaires, des défauts de cicatrisation, un déchaussement des dents et une purulence des gencives. Ces symptômes peuvent éventuellement mener à la mort.

 

Comment prévenir et guérir le scorbut?

Les patients victimes du scorbut en Australie ont tous été traités avec une cure de vitamine C. Il s’agit du seul remède contre cette maladie. Cela étant dit, pour éviter d’être à risque face à cette pénible condition, vous pouvez jouer la carte de la prévention en consommant quotidiennement une quantité suffisante de vitamine C. Bref, n’ayez pas peur de consommer beaucoup de fruits et des légumes, notamment des oranges, des fraises et du brocoli!

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *