Êtes-vous plus en sécurité en ville ou en campagne? Afin de découvrir où, au Québec, la population risque davantage d’être victime d’un crime grave, Rémi Boivin, professeur adjoint de l’École de criminologie de l’Université de Montréal, a dressé un palmarès des régions les plus dangereuses pour La Presse.

Selon ce palmarès, ce sont dans certains secteurs de l’Outaouais, du Nord-du-Québec, des Laurentides et de Lanaudière que les risques d’être victime d’un crime grave sont les plus élevés. D’ailleurs, plusieurs régions rurales dépassent les grandes villes au classement.

Plus précisément, c’est la municipalité régionale de comté (MRC) de la Vallée-de-la-Gatineau qui s’avère la plus dangereuse. Elle est suivie par la municipalité de Matagami, d’Antoine-Labelle et d’Argenteuil.

À lire également : Cette ville québécoise est la pire au Canada en matière de santé!

La métropole, Montréal, se classe en cinquième position sur 115 dans ce palmarès du crime. Comme quoi «la grosseur d’une ville ou d’un territoire n’est pas en soi un facteur qui joue sur le taux de criminalité ou sur le taux de violence», souligne à La Presse le criminologue Marc Ouimet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *