Advertisements

Le professeur Matthew Walker, neuroscientifique et expert en science du sommeil, est irrévocable sur ce point : il est impératif d’avoir huit heures de sommeil par nuit.

Dormir moins de six ou sept heures chaque jour amène son lot de problèmes et est même lié au suicide. L’Alzheimer, l’anxiété, la dépression, les douleurs chroniques et les AVC ainsi que multiples autres dommages physiologiques pouvant mener au cancer, au diabète, aux arrêts cardiaques, à l’infertilité et à l’obésité sont aussi influencé par le manque de sommeil.

Le sommeil est le plus important facteur agissant sur notre santé et notre bien-être, et ce, bien avant les régimes et l’exercice physique. Il est donc primordial d’avoir une excellente période de sommeil.

À lire également: Un spécialiste du sommeil vous livre ses 5 meilleurs trucs pour une nuit réparatrice

Pour ce faire, il est important de se méfier du café et même du café décaféiné (qui contient le 1/3 de la charge de café régulière). Par exemple, si le café est bu passé 19 h, 50 % de la caféine est toujours présente dans le système vers 1h30 du matin. Il est aussi essentiel d’éviter le bouton snooze du réveil. En effet, le sursaut du réveil fait palpiter le cœur et affecte le système nerveux. Il n’est donc pas nécessaire de s’affliger ceci plusieurs fois chaque jour. Finalement, bien que la sieste puisse redonner de la concentration et de l’énergie à la personne fatiguée, celle-ci ne remplit pas les fonctions d’apprentissage, de mémorisation, de stabilité émotionnelle et de prise de décision que le cerveau obtient durant le sommeil. 

Advertisements

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *