Une nouvelle étude de l’école de médecine de Standford publiée dans le Journal of Sexual Medecine a réussi à démontrer la corrélation entre la consommation fréquente de marijuana et le nombre de relations sexuelles.  

Les résultats de la recherche menée auprès de 50 000 Américains âgés de 25 à 45 ans ont conclu que les consommateurs de marijuana avaient 20 % plus de sexe que les personnes qui ne fumaient pas de cette drogue. 

Par exemple, les femmes qui consommaient de la marijuana avaient en moyenne 7,1 relations sexuelles par mois alors que celles qui ne fumaient pas en avaient 6.

Selon l’auteur senior de l’étude, Michael Eisenberg, aide-professeur d’urologie à l’Université Stanford, contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’utilisation de la marijuana ne nuit pas à la motivation ou aux performances sexuelles. Cette drogue permettrait même la stimulation des régions du cerveau qui jouent un rôle dans l’excitation et l’activité sexuelle.

À lire également : Voici les blessures sexuelles qui surviennent le plus souvent durant l’acte

Toujours selon Eisenberg, la corrélation entre la consommation de marijuana et la hausse du nombre de rapports sexuels pourrait aussi être expliquée par le fait que les individus de l’étude démontrent moins d’inhibitions et sont plus enclins à consommer des drogues et à avoir des relations sexuelles. Il poursuit en déclarant que :  

« Ça ne veut pas dire que si vous fumez plus de marijuana, vous aurez davantage de rapports sexuels. »

Il s’agit de la première étude analysant la relation entre la consommation de marijuana et la fréquence des relations sexuelles des Américains. Elle ne sera certainement pas la dernière. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *